Le raccordement à un réseau collectif d’évacuation sanitaire n’est pas nécessaire pour bien profiter de votre habitation. En fait, l’alternative est déjà là : il s’agit  de l’assainissement Vannes, individuel et bel et bien indépendant. 

Pour vous l’assurer, une panoplie de dispositifs baptisés filières d’assainissement s’offre à vous. Ce sont des dispositifs et systèmes servant à assainir les eaux usées. 

Cet article vous dévoile donc l’essentiel à savoir sur l’assainissement individuel. Décodage dans les lignes qui suivent.

 

Assainissement individuel : les systèmes agréés

Outre les filières traditionnelles récemment parues, trois systèmes d’assainissement sont donc agréés par le Ministère de la Transition Écologique. Voici en quoi consiste chacune d’elle.

 

La fosse toutes eaux

Avoir en aval un système de traitement secondaire pour son assainissement Vannes est crucial pour assurer l’évacuation des eaux dépolluées dans votre sol. En fonction de ce dernier, ce traitement peut se faire par épandage :

  • Dans le sol naturel,
  • Dans un sol reconstitué,
  • Dans un filtre à zéolithe,
  • Dans un système de traitement écologique,
  • En utilisant un tertre d’infiltration.

 

La phytoépuration

Étant le procédé naturel de filtration et de dépollution des eaux usées, la phytoépuration repose ainsi sur le principe de lagunage : assainir les eaux usées en se servant des bactéries existant dans le système racinaire des plantes. 

Le passage par ce procédé vient après le prétraitement des eaux par la fosse toutes eaux. Comme vous le constater, c’est une filière d’assainissement Vannes écologique, faisant appel à des matériaux naturels et qui n’a certes pas besoin d’énergies pour fonctionner. 

 

Microstation : la mini station d’épuration

Il s’agit d’un système exhaustif assurant tout le cycle de l’épuration dans son intégralité : prétraitement, traitement et rejet. La microstation assure à la fois le stockage, la dégradation anaérobie, la décantation des matières et la rétention des boues. Il existe deux grands types de microstations : les microstations à culture fixée et les microstations à culture libre. Dans la première, les supports eux mêmes fixent les bactéries, par contre pour la deuxième elles sont suspendues. 

La filière d’assainissement traditionnelle 

Afin d’épurer les eaux usées des particuliers n’ayant pas la possibilité d’être raccordé à un réseau d’assainissement Vannes collectif, un processus alternatif est mis en œuvre. Il s’agit d’une filière traditionnelle dotée d’une cuve pour le prétraitement des effluents. Par le biais des tranchées d’épandage, les eaux prétraitées sont infiltrées dans le sol après la première étape.

 

Filière traditionnelle ou filière agréée : que choisir ?

Surface, type d’habitation, nature du sol et budget prévu sont autant de critères à considérer avant d’établir le choix entre les deux solutions principales d’assainissement individuel. 

Sachez d’abord que les filières traditionnelles n’ont pas besoin de motorisation pour fonctionner, elles sont plutôt autonomes. Pourtant elles ont deux inconvénients à savoir : l’emprise du sol et l’obligation du recyclage du sable d’épandage. 

Quant aux filières agréées d’assainissement Vannes, elles allient deux caractères attractifs pour ceux n’ayant pas une grande surface à l’extérieur de leur habitation : compactage et performance épuratoire.  

 

Recourir à un spécialiste d’assainissement vous permet de définir le système d’assainissement adéquat pour votre habitation.