Vous avez besoin de modifier vos machines ou l’ensemble de vos équipements chaudronnés ? Si vous souhaitez les remettre aux normes avec des équipements de qualité, faire appel à un spécialiste est plus qu’évident. Pourtant, choisir une chaudronnerie Vendée peut devenir un casse-tête.
Nous vous énonçons dans cet article, les différentes qualités d’un chaudronnier ainsi qu’une approche sur son métier.

Le travail d’un chaudronnier

Le chaudronnier est un spécialiste dans la réalisation d’objets en métaux qui permettent la fabrication d’équipements exploités dans divers secteurs. Il travaille des plaques ou des feuilles de métal à des fins industrielles.
C’est l’un des métiers les plus anciens du monde, qu’on peut retrouver quasiment dans tous les secteurs :
• Automobile,
• Alimentaire,
• Construction,
• Aéronautique,
• Spatiale,
• Navale,
• Ferroviaire,
• Nucléaire…
Le chaudronnier est un savoir-faire absolu pour une industrie. De plus en plus assisté par des machines, son travail reste essentiellement manuel.

Les formations d’un chaudronnier

Travailler dans une chaudronnerie Vendée nécessite des connaissances techniques d’outils, des gestes et des machines. Une formation est obligatoire, elle est accessible à des niveaux d’études très variés :

Le niveau CAP

Accessible après la classe de 3ème, le certificat d’aptitude professionnelle (CAP) en chaudronnerie s’obtient après une formation de 2 années.
Plusieurs formations sur ce métier sont possibles : le soudage, la réalisation industrielle, la conduite de systèmes industriels, la construction d’ensembles chaudronnés…

Le niveau Bac

Après le CAP ou la 3ème, l’accès aux diplômes bac professionnel en réalisation d’ouvrages chaudronnés et de structures métalliques, de technicien en chaudronnerie industrielle ou outilleur sont, bien sûr, possibles après une formation de 2 ans (si elle fait suite à un CAP) et de 3 ans (lorsqu’elle est accessible après la 3ème).

Le niveau BTS

Accessible après le bac, le bac +2 en chaudronnerie Vendée donne accès à des niveaux de postes plus élevés.

Les qualités d’un bon chaudronnier

Pour mener à bien ses tâches, le chaudronnier doit nécessairement avoir des compétences variées. L’étendue des tâches que requiert le métier exige un savoir-faire spécifique pour chaque compétence.

Être résistant physiquement

Un chaudronnier travaille en station debout (pour la plupart de temps), il peut être amené à utiliser des machines lourdes ou à déplacer des pièces et des outils relativement lourds. C’est pourquoi, il faut être en bonne condition physique et apprécier d’être toujours en mouvement.

Être scrupuleux

Comme de nombreux métiers, celui-ci requiert une grande rigueur, une habileté sans faille et une perfection absolue. Par ailleurs, la chaudronnerie Vendée est régie par des normes très strictes de sécurité qu’il faut impérativement respecter.

Avoir la maîtrise d’outils informatiques

Un chaudronnier doit être disposé à l’apprentissage des outils informatiques. À défaut d’être manuels, leurs outils sont de plus en plus numériques. La plus grosse partie du travail réalisé par des machines utilisées est assistée par des ordinateurs. Ainsi, le technicien utilise des outils comme des scanners de découpe ou de traçages numériques, des plieuses assistées par des ordinateurs.

Avoir une faculté de représentation spatiale

La réalisation des pièces et des objets nécessite la faculté de lire les dessins, de les comprendre et de les représenter dans l’espace. La maîtrise de la géométrie est l’une des qualités fondamentales exigées pour travailler dans la chaudronnerie Vendée.

Être à l’aise en équipe

La collaboration avec différents corps de métiers permet au chaudronnier de travailler plus efficacement tout en gagnant du temps. Le sens du travail en équipe est un atout si on souhaite exceller dans ce métier.