Vous souhaitez procéder à l’assainissement de votre maison ? Découvrez dans cet article quelques conseils de pro pour mener à bien vos travaux d’assainissement à Bruz.

Les types d’assainissement

Quel que soit le type d’assainissement, il doit toujours être correctement dimensionné. Celui-ci sera déterminé par le nombre de personnes et de pièces. Comptez une personne par pièce. Il faut ensuite choisir le système d’assainissement approprié, notamment :

  • Le système d’épandage,
  • Le filtre à sable ou planté,
  • La microstation d’épuration,
  • Le filtre compact.

Notons qu’un diagnostic d’assainissement est réalisé afin de connaître la meilleure évacuation des eaux usées pour votre propriété. Une station d’épuration par exemple ne peut pas être installée n’importe où. Il y a des prescriptions techniques à prendre en compte pour connaître le type d’assainissement à Bruz correspondant parfaitement à votre habitation.

 

Les démarches à suivre lors de vos travaux d’assainissement

Pour le traitement des eaux usées domestiques, le système d’assainissement peut être installé lors d’une construction ou d’une rénovation. Il est conseillé de prendre rendez-vous avec le service public de l’assainissement non collectif (SPANC). Pour ce type de travaux, vous n’aurez pas besoin d’un permis de construire. Cependant, il est important d’établir une étude de perméabilité et de sol de votre habitation. Le bureau d’études va évaluer l’état de votre sol. Ainsi, vous saurez s’il est argileux, s’il possède une nappe phréatique, etc. Sur la base de l’étude de sol, vous serez conseillé sur les travaux d’assainissement à Bruz individuel les mieux adaptés à votre habitation.

 

Les normes à respecter pour vos travaux d’assainissement

Pour vos travaux d’assainissement, il est important de respecter certaines normes et réglementation en vigueur.  Pour cela, il est primordial de :

  • Passer par un professionnel de l’assainissement à Bruz qualifié,
  • Mettre en place des canalisations de qualité,
  • Réaliser un prétraitement des eaux de la fosse septique,
  • Respecter les distances de sécurité afin d’éviter les maladies,
  • Poser la fosse septique à 35 mètres des autres aménagements (elle doit être loin du puit et des sources d’eau potables),
  • Respecter la distance de 3 mètres entre la fosse septique et tout arbre ainsi que les limites de la propriété,
  • Placer la zone d’installation dans un lieu hors culture et loin des plantations, du stationnement de véhicules, de la circulation et du stockage de charges lourdes.