Afin de maîtriser les flux d’air dans un bâtiment, il est indispensable que son enveloppe soit étanche à l’air, pour lutter contre l’effet du vent et des cheminées qui gouvernent souvent les flux d’air. Une bonne étanchéité à Gardanne est alors essentielle pour le fonctionnement correct du système de ventilation. Suivez ce guide afin de réussir les travaux d’étanchéité à l’air de votre logement.

 Déterminez bien votre objectif avant de commencer les travaux

Il est essentiel que le maître d’ouvrage clarifie bien le but d’avoir une étanchéité soignée, au maître d’œuvre. Cet objectif doit être formalisé  et exprimé de manière directive. Si vous n’estimez pas les performances au stade programme, vous êtes alors invité à les préciser au plus tard en phase Avant-projet définitif (APD). Grâce à ce calage, vous garantissez un ajustement de l’impact financier de la maîtrise de l’étanchéité au rendement énergétique de votre étanchéité à Gardanne. Vous devez aussi préciser les modalités de confirmation et de suivi de cet objectif dans le programme de travaux.

 Attention aux détails et liaison sensibles, lors de la phase de conception !

Selon les modalités de suivi et de validation déjà prévues au programme, demandez au maître d’œuvre de vous procurer un carnet de détails, énumérant les dispositions prises pour limiter la perméabilité des liaisons sensibles.

 Veillez à ce que la pose soit de haute qualité

Tout comme les techniques mises en place, la qualité de la pose joue un rôle primordial dans le traitement de votre étanchéité à Gardanne. En effet, la garantie d’une continuité d’isolation nécessite un contrôle tout au long de la phase de la pose. Les professionnels sont censés être sensibilisés et formés pour assurer au mieux l’étanchéité de votre logement. Si certains artisans considèrent ce surplus de travail inutile, c’est qu’ils ne se rendent pas toujours compte de l’importance extrême qu’occupe la qualité de la pose et son impact sur la performance énergétique de tout le bâtiment.

 Test d’infiltrométrie : pour vous garantir la qualité des travaux

A l’achèvement de tous travaux d’étanchéité à Gardanne, la réalisation d’un test d’infiltrométrie est obligatoire. Ce test vous donne une idée sur la qualité de la pose de votre étanchéité à air.
En effet, l’infiltrométrie vous permet de vous assurer que votre bâtiment est, désormais, bien isolé. Ce test est notamment exigé par la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012), pour tout bâtiment neuf ou subissant des travaux d’étanchéité.

La méthode de mesure d’infiltrométrie est simple. On remplace l’un des ouvrants du logement par un dispositif parfaitement imperméable, liée à un ventilateur à vitesse variable.
Ensuite, le ventilateur génère une surpression ou dépression dans le bâtiment. Cette différence de pression favorise le flux d’air parasite entre l’intérieur et l’extérieur. Une étanchéité à Gardanne acceptable doit être inférieure à 0,2 m3 /h/m², selon la RT 2012. D’après la même réglementation, il est impératif que le test s’effectue avec un ventilateur de puissance minimale égale à 3000 m3 par heure. Notez que les appareils de mesure les moins puissants disponibles procurent une puissance égale à 7600 m3 par heure.

En suivant rigoureusement ces conseils pratiques, sachez que vous obtiendrez une étanchéité à Gardanne optimisée, améliorant ainsi la performance énergétique de votre logement. Il ne vous reste donc qu’à choisir une entreprise de couverture de qualité.